Jamais sans mon balcon!

On dit que ce virus a frappé tous au même égard mais cela n’est pas tout à fait vrai : la possibilité de se protéger aussi bien que la façon d’être confiné n’a pas été la même dans le monde ni dans notre pays de confinement qui, pour moi, a été la France.

Personnellement j’ai toujours pensé à la chance d’avoir pu continuer travailler à distance et d’avoir un petit mais joli appartement d’où garder le contact avec le reste de la famille et les amis loins grâce à internet!

De plus, j’ai la chance d’avoir un petit balcon ! À peine arrivée à Paris le 4 mars dernier, après 2 mois j’ai constaté que mes pauvres plantes étaient au bout, négligées par les hommes de la maison. Sans trop d’espoir j’ai commencé à leur parler, les encourager, les arroser jusqu’à les faire ressusciter. Ensuite le confinement à commencé, ce qui m’a donné envie de mettre le balcon encore plus au vert pour créer un cadre de vie le plus agréable possible. M’entourer de verdure et de vivant est fondamentale pour mon bien être…

Avec ma chère voisine Françoise (une vraie « donnaconlozaino ») nous avons donc commencé une compétition-collaboration très sympa en échangeant conseils, produits et en allant acheter à La Ruche qui dit Oui (les fleuristes étaient encore fermés) géraniums, coriandre et d’autres plantes pour nos balcons confinés et notre passerelle en commun où nous cultivons notre petit jardin des simples…eh oui jamais sans mon balcon !

Patrizia

(article paru dans Courriel International, le 19/5/2020) Il faut penser mettre les villes au vert …
Mon petit balcon avec Bagheera
Françoise et son balcon juste à coté du mien!

Patrizia

Pubblicato da ragaraffa

Blogger per passione e per impegno, ama conoscere e diffondere le voci delle donne che cambiano.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: